Aline, thé où ? Chroniques en mouvement

Apprendre à nager, un an après.

🍵4 min

Voilà déjà un peu plus d'un an que j'ai franchi le cap d'apprendre à nager. Aujourd'hui je nage la brasse coulée sur 25 mètre et au bord du mur et j'ai du mal avec la brasse "à mamie". J'ai donc progressé lentement mais sûrement, à raison de 2 séances par semaines les 4-5 premiers mois, puis une seule. Au début j'avais un cours avec un maître nageur et une séance seule, puis une seule séance seule. Les maîtres nageurs de la piscine où je vais sont très sympa et notamment une maître nageuse qui m'a grandement aidé en me donnant des "cours" lorsque l'affluence dans la piscine était basse. Je n'aurais clairement pas progressé autant sans elle, merci à elle ! L'idéale pour progresser je pense est de minimum deux séances par semaine, aussi avec mes autres activités notamment sportives je n'en ai pas trop le temps.

3 petits conseils

Les conseils que je peux donner si vous souhaitez également sauter le pas :

  • première étape se renseigner dans la piscine proche de chez vous. Ici il faut juste se renseigner. En effet cela n'engage à rien et c'est le premier pas qui compte, celui qui est souvent le plus difficile! Lorsqu'une tâche est difficile la première chose à faire est de la décomposer en petites actions. Dans mon cas je passais tout les jours devant la piscine, la petite action consistait donc juste à m'y arrêter et me renseigner. 5 min et aujourd'hui je nage :-)

  • si vous êtes myope d'un bon niveau investir dans des lunettes de natation adaptées à votre vue. C'est environ 50 euros avec la correction. Celle-ci n'est pas à 100% et il n'y a pas l'astigmatie (ce qui explique que c'est beaucoup moins cher qu'une paire normale). C'est avec les lunettes que je me suis rendue compte que le niveau le plus bas de la piscine était ridiculement bas ! Sans je n'ai pas du tout la même notion de profondeur ! Ensuite cela permet de voir le visage des gens et notamment des maîtres nageurs, ce qui est toujours utile pour savoir si ils nous parlent !

  • s'avoir s'octroyer des pauses. Il faut réussir à savoir quand vous n'avez pas envie d'y aller juste par flemme ou si c'est parce que vous avez besoin d'une pause. Il m'est arrivé de faire des pauses d'une semaine ou deux. Quand on revient on a peur d'avoir perdu, de ne plus savoir. Aussi pour moi à chaque fois c'est l'inverse qui est arrivé. Mon corps avait acquis quelque chose. Il faut tout de même garder un bon rythme pour justement envoyer un signal à votre corps : tu vas devoir t'y habituer donc il vaut mieux que tu apprennes. Le corps n'aime pas les choses dont il n'est pas à l'aise, donc si vous le soumettez régulièrement au même stress il va commencer à s'adapter. Il y a des séances qui se passent mal et c'est là qu'il faut savoir revenir.

Ce que m'a appris cette année de natation.

Le lâcher prise. Ici il n'y a pas vraiment le choix, il faut lâcher prise, déconnecter la tête et le corps. On m'a souvent dit "c'est ton corps il fait ce que tu lui dis". Le mélange subtile de contrôle et de non contrôle. C'est difficilement explicable ! Imaginons quand je lève le bras c'est ma tête qui commande, mais si je pense "lève le bras" ça ne marche pas :-) J'ai appris beaucoup de choses sur moi même. Par exemple que j'avais parfois besoin de temps de pause pour laisser assimiler les choses. Également que je suis persévérante même dans l'inconfort. J'ai toujours aimé être dans l'eau et cela n'a pas changé. Je trouve cela très relaxant, reposant pour l'esprit. Il faut dire que je pense tellement à ne pas couler que mes pensées n'ont pas vraiment l'occasion de vagabonder !

Franchir les barières

Aussi je vous invite à franchir le pas si vous avez une envie de réaliser quelque chose même si cela demande des passages inconfortables. C'est comme cela qu'on apprend, qu'on grandit. Franchir une barrière est toujours source d'accomplissement.


Tu peux commenter en m'écrivant un petit mail 📫 , je l'insérerai à la fin de l'article 😉