Aline, thé où ? Chroniques en mouvement

Rétropédalage dans mon zone de confort

2 min

À la recherche du fidèle destrier qui m'accompagnera en vélotaf j'ai littéralement craqué pour un Gazelle Van Stael. Il était tout beau et n'attendais que moi :-) Aussi j'ai tiqué sur deux choses : le prix et le rétropédalage.

Le prix, lorsque l'on fait ses premiers repérages chez Décathlon et que l'on va ensuite chez un vélociste, et bien, ça fait un peu mal ! Mais la bête est de qualité et je recherchais un vélo pour m'accompagner au travail tous les jours de l'année, j'avais donc bien le droit de me faire plaisir. Ce point fut vite réglé.

Le rétropédalage, qu'est-ce que c'est ? C'est un freinage par rétropédalage. Il suffit de pédaler en arrière pour freiner. Le problème n'est pas dans le freinage mais dans le fait qu'on ne peut alors plus ramener la pédale en arrière dans le but de positionner correctement la pédale de démarrage lorsque l'on est à l'arrêt. En recherchant sur internet je n'ai pas trouvé de réponses à mes questions. En testant le vélo, non plus ! En effet le premier test fut laborieux et j'aurais pu renoncer. Mais j'avais vraiment craqué sur ce vélo, il était dans ma tête et tous les autres semblaient bien fades ! Le rétropédalage est courant en Hollande et je me suis donc tout simplement dit que ça allait le faire ! Alors il m'a bien fallu deux semaines pour l'apprivoiser et je pense un ou deux mois pour complètement l'adopter. Après avoir vécue la majorité des situations d'arrêts les réflexes se sont mis en place. Je suis très heureuse de mon vélo. Niveau entretien le rétropédalage est top surtout en automne avec toutes les feuilles, pas de soucis de patins arrière à nettoyer et à régler.

Les zones de conforts sont partout et même les plus petites sont faites pour être dépassées. Faites vous plaisir !

Le beau vélo

Pour être revenue sur un vélo classique récemment je peux dire que le rétropédalage en ville je ne pourrai plus m'en passer ;-)


Tu peux commenter en m'écrivant un petit mail 📫 , je l'insérerai à la fin de l'article 😉