Aline, thé où ? Chroniques en mouvement

Périple Combo Bosses

3 min

L'idée est simple, tu prends des bosses à monter à pied, en mode trail comme tu peux. Bosses que tu rejoins en vélo, en mode gravel pour ma part. Comme j'habite dans l'Alsace plate et que mes coachs ont recensé quelques bosses dans les Vosges je choisis 4 bosses… dans les Vosges. Ce qui fait déjà quelques kilomètres pour aller tout là-bas ! L'objectif est donc de partir sur deux jours, deux bosses par jour.

Le périple commence. 90kms pour rejoindre le premier objectif. Il fait beau, il fait chaud, tout va bien. Comme j'ai bien préparé le truc j'arrive à deux kilomètres du point de départ, je me rajoute donc 4kms à pieds, c'est gratuit 😅

Montée, descente et c'est reparti pour l'objectif deux. Petit détour car mon gps me fait passer par une deux fois deux voies !! Comme je suis en mode gravel j'évite le col routier long mais avec pente modérée et je passe par un enchaînement de petits raidards. Et là j'avoue j'ai poussé un peu le vélo. Pour mon excuse mon gravel n'est pas vraiment fait pour la montagne c'est plus un compagnon des plaines 😄 Deuxième bosse en vue, il s'agit de remonter une piste de ski (y a en qui ont vraiment des idées bizarres 😂). Là c'est chaud, tu as juste envie d'abandonner mais tu fais le truc 💪 Petit bonus, la sortie d'un jeune cerf du bois 😍 Fin de la première journée.

Jour 2, départ 6h. Il fait nuit dans les Vosges, heureusement j'ai prévu la frontale. On commence déjà par une belle montée histoire de se mettre en jambe. Rapidement j'ai la surprise de tomber sur de la neige, épaisse et dure, je passe en mode bike and run ! Je ne vous cache pas que j'enrage un peu, je sais que cette journée est déjà longue sur le papier alors je me serais bien passée de ces imprévues. Par contre je suis récompensée par 6 paires d'yeux qui traversent devant moi pour filer en forêt. Et d'un seul coup mon gps me fait tourner à droite. À droite ? J'aperçois surtout de la neige, de la neige et … de la neige. Ok, je prends le gps et je retrace un parcours. Je perds une heure avec cette histoire ! J'arrive quand même à l'objectif 3. La montée est longue, pas vite mais tout le temps. À nouveau j'ai de la neige en haut. Je raccourci mon parcours pour me donner une chance de faire l'objectif 4. Retour sur la selle, direction le dernier objectif où un col bien solide m'attend. Et là, col fermé. Je sais que j'allais pousser le vélo alors la perspective de le pousser dans la neige… J'ai déjà deux heures de retard sur le planning. Je retrace un parcours gps qui me fait faire plus de bornes. Je pense zapper l'objectif 4 mais je souhaite quand même m'y rendre pour la forme. Et là, encore, rien ne se passe comme je le voudrai. J'ai beaucoup de vent, pas tellement de face, mais du vent. Et c'est particulièrement désagréable. L'heure d'arrivée ne cesse de s'allonger. J'abandonne, je trace direct direction l'arrivée. Le vent restera, le parcours est une longue ligne droite. Il me reste encore 3h30 de route, je suis large hors délais couvre feu. Mais c'est surtout une excuse, le vent, le parcours pas folichon, le passage pur gravel ont eu raison de moi. Je termine en train !

Voilà pour mon périple 😄 Je suis déçue de n'être pas allée au bout. Physiquement j'aurai pu le faire, ce qui reste un bon point, mais mentalement j'ai craqué. 😾

Bilan 20h d'entraînement sur deux jours : 17km, 1200d+ en mode trail 260km, 2422d+ en mode gravel


Tu peux commenter en m'écrivant un petit mail 📫 , je l'insérerai à la fin de l'article 😉