Aline, thé où ? Chroniques en mouvement

Flux continu

Mes pensées sont en flux continu, ininterrompu. Petite je faisait ce petit jeu consistant à demander à une personne "À quoi tu penses ?", ce à quoi il y a 99% de chance que la réponse soit "À rien !" et auquel je répondais "C'est impossible de ne pas penser". Aujourd'hui je crois que le flux de pensées est différent d'une personne à une autre. Je n'imaginais pas que la plupart des gens puisse penser en image et que l'aphantasie est une caractéristique peu répandue, alors de là à savoir ce qui se passe dans ta tête à toi ! (Je viens de remarquer que je n'ai encore rien écrit sur l'aphantasie, alors affaire à suivre 🐹) En m'intéressant un peu à la méditation je remarque qu'on nous invite à laisser passer les pensées, à ne pas les retenir. J'ai essayé. J'aime la méditation guidée, celle qui nous invite à faire attention à un élément particulier qui nous entoure. Je suis alors à l'écoute, moins dans le dialogue intérieur et j'ai eu quelques réflexions intéressantes suite à certaines séances. Aussi aujourd'hui je me pose cette question, pourquoi mon dialogue intérieur perpétuel devrait-il être une anomalie ? Pourquoi devrais-je le calmer ? La réponse peut être : pour être dans le moment présent. Le fameux ! Et ainsi être en lutte continue contre soi-même, contre un comportement naturel. Je pourrais passer mon temps à essayer de voir des images mentales que je n'y arriverais pas. Alors pourquoi ne pas prendre les choses autrement. J'ai un dialogue continue dans ma tête, pourquoi ne pas en profiter ? Au lieu de laisser passer je peux également rediriger le flux là où je le souhaite. Être maître de mes pensées. Il me suffit d'utiliser un pipe pour établir la redirection que je souhaite. Je trouve cela beaucoup plus malin et surtout plus intéressant. (Désolé pour les non informaticiens qui ne connaissent pas le pipe, l'idée est juste dans le concept de redirection.)

Voilà quelques temps que j'ai un petit carnet pour y déverser une partie de ce flux. Parfois c'est le seul moyen de le diminuer. C'est en soi déjà une redirection du flux vers la sortie main/écriture. La méthode du bullet journal est assez connue. Je l'ai testé, j'ai essayé de me l'approprier, mais il y a toujours un moment où cela m'échappe. J'expérimente actuellement un suivi d'habitude m'inspirant d'un template de Dan Knowlton, laissant place à la créativité, et pour le moment cela fonctionne plutôt bien. J'aime le papier. Le contact est différent de celui du clavier. C'est plus intimiste, plus créatif, plus libre. Et cela laisse également mes yeux un peu au calme. Par rebond j'ai récemment été attiré par la méthode Zettelkasten. Le principe est d'avoir une multitude de fiche par idée et de les relier entre elles. Cela m'a tout de suite parlé, mon fonctionnement étant sensiblement le même. Je ne cesse de rebondir d'idées en idées. Mes pensées sont en flux continue et rebondissent dans tout les sens, si bien qu'il m'est assez difficile de refaire le chemin inverse si tu me demande "À quoi tu penses ?". Je peux te dire des bribes mais certainement pas refaire tout l'historique. J'ai le sentiment qu'avec ce système de fiche et surtout de liens entre elles je vais pourvoir plus facilement retrouver des idées. Je me suis penchée vers un système informatique, avec évidement GNU/Emacs et Org-roam 😄 Et ce qui m'attire surtout c'est le nuage de nodes que fournit org-roam-ui. Au lieu de naviguer de fichier en fichier je navigue de noeud en noeud, j'ai l'impression de pouvoir ainsi visualiser le contenu de mon cerveau ! Je commence seulement mais ce système m'enthousiasme vraiment, j'ai l'impression que je vais pouvoir organiser ce qui se passe dans ma tête. Pouvoir lier mes idées et ne plus sauter d'une à l'autre en en oubliant la moitié. Alors je ne fais que commencer l'aventure mais l'enthousiasme qu'elle me donne me dit que je suis sur une bonne piste.

Alors que je me relis avant de publier je fais le lien avec le documentaire Best shape of my life sur Will Smith. Dans l'épisode 3 il dit "le fonctionnement de notre cerveau est narratif". Je note cette phrase qui fait écho à mes réflexions et ouvre la porte pour d'autres. Affaire à suivre 😄

Mes premiers noeuds

Mes premiers noeuds


Tu peux commenter en m'écrivant un petit mail 📫 , je l'insérerai à la fin de l'article 😉