Aline, thé où ? Chroniques en mouvement

Ochlophobe !

3 min

Connaissez-vous l'ochlophobie ? C'est une peur liée à la foule que l'on pourrait confondre avec l'agoraphobie, alors que celle-ci est la peur liée à l'espace. Je vous en parle car j'ai ressentie un stress important cette semaine en me rendant au restaurant d'entreprise. C'était assez irrationnel, je me suis bien rendue compte mais je ne pouvais y échapper ! J'ai toujours éprouvé un sentiment de malaise dans cet endroit. Je pense même que c'est le lieu où je déteste le plus me rendre, peut-être même à égalité avec l'hôpital ! Je sais que peu de monde le comprend. Il faut savoir que je suis une personne introvertie. Je vous renvoie au podcast Émotions : le monde n'est-il pas fait pour les introverti·e·s ? que j'ai écouté récemment et qui défini assez bien le terme. Introverti est différent de timide et est différent de misanthrope. Pour faire simple ma batterie se recharge lorsque je suis au calme, lorsque je suis seule ou en petit comité. Au contraire elle va se décharger grandeur grand v lorsqu'il y a du monde, du brouhaha. Autant vous dire qu'un restaurant d'entreprise n'est pas le lieu où je vais me recharger le temps de midi, bien au contraire je vais y ressortir encore plus fatiguée. Cela posé je n'y peut rien changer. J'ai déjà lu ou entendu des "remèdes à l'introversion", mais pour moi c'est comme forcer un gaucher à écrire de la main droite. Je suis introvertie et je vais bien, merci. Pour revenir à mon histoire de midi, j'ai vite évité cette obligation sociale pour manger mes propres repas seule ou en petit comité. Régulièrement on me propose d'y revenir, parcequ'il y a un plat tellement bon ! Je passerai ici ce que je pense de la qualité de ces plats et comment on peut les trouver tellement bon. Il m'est arrivé, comme si mon cerveau avait oublié, d'accepter. À chaque fois l'expérience ce fait de plus en plus violente ! Ce que j'ai ressenti cette semaine m'a fait un peu peur il faut bien l'avouer, et pourtant celle-ci s'est réduite aux étapes prise de plateau, sélection du plat, faire la queue pour payer. En effet en cette période de covid-19 la salle de restauration est fermée, il s'agit juste de repas à emporter, c'est d'ailleurs pour cela que j'ai tenté l'expérience. Voici les étapes de chargement de ma barre de stress, elle est montée assez vite et j'ai même envisagé de laisser mon plateau pour fuir.

  • regarder les entrées et ne rien trouver de végétarien ni d'appétissant 🙀

  • attendre son plat 🙀

  • voir une personne se poser à côté de toi parce qu'elle a déjà son plat, on oublie la règle des un mètre de distance marqué au sol 🙀 🙀

  • voir un bras passer devant soi pour saisir un bout de pain, parce que faire la queue c'est trop compliqué 🙀 🙀 🙀

  • voir tout le monde s'entasser pour éviter de se faire doubler 🙀 🙀 🙀

  • se rappeler qu'il faut un certain nombre de point pour passer en caisse et se demander si on a assez 🙀 🙀 🙀 🙀

  • attendre que le désengorgement du flux 🙀 🙀 🙀 🙀

  • passer en caisse 🙀 🙀 🙀

  • attendre dans un espace minuscule que tout le monde emporte le contenu de son plateau 🙀 🙀 🙀 🙀

Voilà 😄 J'ai bien conscience que cela peut paraître exagéré.

Ces périodes de confinement ne font que consolider le fait que je suis introvertie, au cas où le doute étais permis. Je l'assume de mieux en mieux et le revendique. Je ne pense pas qu'une peur sociale pourrait s'y greffer bien que je me sens de plus en plus en décalage avec… les gens.


Tu peux commenter en m'écrivant un petit mail 📫 , je l'insérerai à la fin de l'article 😉